LA CHRONIQUE DE BERTRAND DUBOUX

    

Bravo Stefan Küng !

Le Thurgovien est vice-champion 

du monde de poursuite  

 

(Photo Guy Swarbrick)

A 20 ans et trois mois, Stefan Küng n’en finit pas d’émerveiller le petit monde du cyclisme helvétique en alignant les exploits sur route et sur piste. Champion de Suisse M23 du chrono, médaillé de bronze de poursuite individuelle aux championnats du monde 2013, il est devenu fin fevrier 2014 vice-champion du monde à Cali (Colombie) derrière l’Australien Alexander Edmondson. Une défaite qui fait mal, pour 413 centièmes de seconde seulement sur 4 kilomètres : 4’22 :582 pour le vainqueur contre 4’22 :995 pour Stefan qui n’est pas parvenu sur la fin à effacer totalement le retard accumulé au début, hélas. Il détient le record de Suisse en 4’19 :542 depuis janvier dernier à Guadalajara (Mexique). Cette belle performance témoigne toutefois d’un nouveau palier franchi par l’athlétique Thurgovien (1m90), magnifiquement entraîné et dirigé par Daniel Gisiger, le coach national, et qui se profile comme le chef de file de la relève et le grand espoir suisse de demain. Un nouveau Cancellara ?

Junior talentueux, Stefan s’était notamment révélé à l’occasion du Tour du Pays de Vaud 2011, à 18 ans,  en résistant au peloton et en gagnant en solitaire l’ultime étape, à Penthaz. Un coup de force dans les derniers cinq kilomètres qui lui avait valu l’admiration des connaisseurs et aussi les premiers honneurs d’une carrière qui s’annonce très, très prometteuse. Il sera notamment l’un des grand favoris du contre la montre des championnats d’Europe M23 en juillet prochain, à Nyon. En attendant les JO de Rio de Janeiro en 2016, son grand objectif personnel.

Auparavant, Stefan Küng avait participé avec la Suisse à la conquête de la 6ème place de la poursuite par équipes (sur 13 formations) en compagnie du St.Gallois Tom Bohli et des Vaudois Théry Schir et Olivier Beer (4’02 :934). Une performance remarquable, même si elle est légèrement en retrait par rapport au nouveau record de Suisse (4’00 :950) réalisé par le quatuor Bohli, Cyrille Thièry, Gaël Suter et Frank Pasche en décembre dernier lors de la Coupe du monde à Aguascalientes. Un constat qui est valable pour toutes les équipes engagées dans ces Mondiaux colombiens, dont les favoris australiens, vainqueurs toutefois en finale en 3’57 :907 des Danois (3’59 :623), ces derniers avec Hansen, le lauréat du TPV 2010. Quant aux Anglais, recordmen du monde en 3’51 :659 et grands dominateurs aux JO de Londres, ils ont terminé à la 8ème place (4’04 :419) !

A noter que Bohli (21 ans), lui aussi révélé par le TPV en 2011 (vainqueur du prologue à Martigny) et 2012 (vainqueur de l’ultime étape à Epalinges) s’est classé 13ème en qualification de la poursuite (4’27 :182) et que le Lausannois Frank Pasche a terminé 10ème de l’épreuve scratch.

Bertrand Duboux, 28.02.2014